AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | .
 

 Lilvica Faril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Lilvica Faril   Mer 16 Juil - 21:54

Lilvica Faril



I. LE PERSONNAGE.

• GENRE : Féminin
• ÂGE : 28 printemps
• RACE : Hybrides
• CLASSE : Prêtre et artisan
• MAGIE OU TECHNOLOGIE : Elle n'est pas très douée quand il s'agit de magie aussi a-t-elle tendance à se rabattre sur la technologie. Elle en crée régulièrement car elle s'amuse à se simplifier la vie le plus possible.
• ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle.

• PSYCHOLOGIE.


Lilvica est une jeune femme qui malgré son âge avancé, se comporte encore comme un jeune chaton de quelques mois. Elle passe ainsi de longues heures à courir après un papillon qui avait eu le malheur de croiser sa route. Généralement, elle ne le rattrape pas, mais de temps à autre, se laissant emporter, elle blesse voir tue la fragile créature. Lorsqu'elle était plus jeune, cet assassinat non prémédité provoquait chez elle une soudaine montée de larme. Depuis, elle a apprit et domine un peu mieux sa sensibilité et accepte peu à peu sa nature profonde de prédatrice.

Elle n'est pourtant pas indisciplinée et sait s'astreindre à plusieurs heures de travail et d'entrainement par jour. Elle aimait ainsi se rendre dans la grande bibliothèque pour se plonger dans un vieux livre dont l'existence avait été oublié de tous, même des bibliothécaires. Elle lit cependant très lentement et c'est une activité fastidieuse pour la minette débordante d'énergie. Elle finit donc régulièrement par dévaler les escaliers en crapahutant et riant sans compter.

Ces deux faces de son caractère lui jouent parfois des tours, elle s'est déjà retrouvé expulsée d'une bibliothèque pour avoir ri trop fort ou au contraire s'être fait catégoriser "rat de bibliothèque" lorsqu'elle était plus jeune. Aujourd'hui, elle cherche la demi-mesure entre ces différentes phases de sa personnalité. Malheureusement, le naturel revient souvent au galop.

Pour ne pas s'attirer d'ennui, la jeune demoiselle a donc laissé tomber les bibliothèques pour se concentrer uniquement sur sa passion : la bijouterie. Elle passe ainsi de longues heures dans des ateliers pour en apprendre le plus possible. Ce sujet l'a passionne et si vous avez le malheur de la lancer dessus préparait vous à de longues heures de monologue devant vous.

Très coquette et un peu asociale, Lilvica passe donc beaucoup de temps à fabriquer des bijoux de très grandes valeurs pour différents bijoutiers et commerces. Elle ne prépare jamais de bijoux en avance car elle ne veut pas être agressée par jalousie ou convoitise. Elle cherche l'inspiration en voyageant beaucoup mais noue peu de contacte. Elle apprécie les fêtes et la drague sans lendemain car elle n'est pas très portée sur les relations charnelles. Pour autant, elle est parfaitement conscience de son charme et tire une certaine fierté de son corps et notamment ces trois paires de seins qui en font fantasmés plus d'un.

Féminine, charmeuse, mais terriblement enfantine et lunatique, Lilvica est donc une personne complexe qui aimerait vraiment rencontrer un peu plus souvent ces paires tout en fuyant le contact sociale. Elle est pleine de paradoxe cette enfant.

• PHYSIQUE.


J'ai toujours vécu au milieu de mes congénères, entourée par ma famille protégée par mes deux grands frères. Je n'ai rencontré mon premier être humain qu'à l'âge de 4 ans et c'est ce jour là que j'ai vraiment compris les termes de "différence" et "supériorité".

Les humains sont des êtres faibles, chétifs, maladroits et mal adaptés à leur monde. Ils ont la peau nu et ne peuvent se protéger des hivers rigoureux. Les hommes-chats sont donc en cela bien supérieur, nous possédons une fourrure soyeuse et soigneusement entretenue qui nous protège des maladies, des coups et des changements de température trop brutaux. Les femmes humaines passent leur temps à essayer d'ôter de leur corps le moindre poil s'y trouvant. Cela m'apparaît comme une perte de temps et d'énergie considérable. La fourrure est l'arme la plus utile pour s'adapter à ce qui nous entoure. Mais il me semble que les humains n'ont point compris ce principe.

Bien sur, la fourrure est loin d'être la seule chose qui nous différencie des hommes. Si l'on compare nos visages on voit tout de suite la différence : j'ai les yeux en amandes et effilés. Ils sont d'un jaune orangé très pur avec peu de nuance et soulignés naturellement de minuscules poils noirs protégeant mes pupilles. Mon nez est loin d'être aussi ridiculement proéminent comme celui des elfes ou des nains et se fond harmonieusement avec le reste de ma fourrure. Il est noir et d'une précision tellement supérieur à celui des Hommes.

La bouche est aussi un élément qui nous différencie des hommes, nains ou des elfes. Mes lèvres sont d'un noir d'encre sans que jamais je n'ai  eu à recourir à ces étranges pâtes en tubes dont les humaines sont friandes. Mes dents sont extrêmement pointues et très loin des pâles incisives dont ces végétariens d'elfes sont pourvus. Elles sont blanches comme de la porcelaine depuis qu'au contact des hommes j'ai découvert le dentifrice : cette pâte blanchâtre qui remplace le rognage d'os et laisse une meilleure haleine.

Autre point qui me différencie des humains femelles : le nombre de mamelles. Comment font elles pour allaiter tous leurs petits ? c'est la première question que je me suis posée lorsque j'ai rencontré une femme pour la première fois. Depuis j'ai apprit que leur cycle était un peu plus étrange que le notre. Nous ne pouvons avoir que deux à trois portées au cours de notre vie, mais elle donne en moyenne 4 à 10 enfants. Elles, elles tombent enceintes très régulièrement, mais ne donne naissance qu'à un seul chaton à la fois.

Mes soeurs et moi même avons donc remarqué à quel point nos poitrine fascinées les autres races. Effectivement, les hybrides sont la seule espèce à pouvoir posséder plusieurs paires de mamelles. Cette particularité a tendance à renforcer notre supériorité sur les autres races. Les mâles laissent échapper un filet de bave lorsqu'ils nous voient pour la première fois et les femelles nous jalousent souvent.

Nous jouons donc souvent avec ces attributs et ils arrivent que certaines d'entres nous en viennent à la prostitution dans les grandes villes lorsque la vie devient trop difficile. Elles ne sont cependant pas des proies aussi faciles que les femmes de la rue humaines car notre capacité à courir sur nos quatre pattes nous permet de fuir rapidement en cas de danger. Et puis, la nature a pris soin de nous fournir des griffes bien plus résistantes que celles des autres humanoïdes.

• CARACTERISTIQUES.

FORCE :
CONSTITUTION :
DEXTÉRITÉ :
INTELLIGENCE :
SAGESSE :
CHARISME:()



II. LE JOUEUR.

■ AGE : Je suis de 93, fais le calcul toi même.
■ PRENOM/SURNOM : Call me Myrae
■ Comment as-tu trouvé le forum ? Vlag et Game Master m'ont aiguillée.
■ Vos impressions ? Remontons nos manches Very Happy
■ CODE [OBLIGATOIRE] :Validé



Dernière édition par Lilvica Faril le Ven 18 Juil - 12:34, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lilvica Faril   Jeu 17 Juil - 17:19



Son histoire
Aujourd'hui, c'est mon vingtième anniversaire. Aujourd'hui, enfin, je vais pouvoir sortir d'ici, pour de bon pour de vrai. Aujourd'hui, je suis enfin libre. Je quitte ce pénitencier pour revenir enfin à la vraie vie. Aujourd'hui, je quitte ces habits de prêtre pour revêtir à nouveau les habits classiques de mon clan. Je vais enfin vivre libre.

Lilvica referma son journal intime et esquissa un sourire presque carnassier. La lecture de ce carnet l'avait occupé toute l'après midi. Cela faisait trois ans qu'elle n'avait plus repensé à son passé et cette soudaine remontée de souvenirs provoquait chez elle une lourde sensation de nostalgie. Elle se releva et reposa son carnet dans le carton d'où elle l'avait tiré. En s'étirant voluptueusement, elle survola du regard la pièce dans laquelle elle se trouvait.

Des dizaines de cartons jonchaient le sol, mais étaient aussi présents dans les étagères intégraient au mur ce nouvel appartement. Elle venait juste de déménager et ses cartons étaient arrivés hier soir sans qu'elle est eu le courage de les défaire. C'était en ce levant ce matin qu'elle avait commencé le rangement et que durant celui ci, elle s'était laissée absorber par son journal intime.

Lilvica réfléchit un instant, elle attendait son père qui devait venir manger chez elle ce soir et n'avait pas tellement envie de l'accueillir dans ce bordel ambiant. Elle quitta le bureau, laissant tomber son rangement et les nombreux cartons qui s'y trouvaient. Elle se dirigea vers la cuisine et entreprit d'aménager celle ci pour qu'elle puisse y dîner le soir même dans des conditions plus descentes que celle actuelle. Elle sortie la table et les chaises, et commença la cuisine tout en expulsant les cartons vers le bureau et la chambre.

Son père arriva précisément à 19h30 à l'instant même où la viande était cuite à point. Avec un grand sourire, elle lui annonça que ce soir c'était magret et gésier à la sauce myrtille. C'est durant le dîner que la jeune femme finit par demander à son père :

"Est ce vraiment moi qui ai demandé à entrer dans l'Ordre ?"

Son regard laissait pointer une lueur d'inquiétude qui finit naître un sourire rassurant entre les moustaches de son père. Quand il était loin des regards inquisiteurs des Hommes, il reprenait son apparence animal. Lilvica avait toujours était impressionné par ces capacités magiques. C'est, comme il lui expliquait, ce qui l'avait poussé à entrer dans l'Ordre à l'âge de 8 ans. Malgré toutes les mises en garde de ses parents, elle avait suivi ces hommes vêtu d'ocre et d'or.

Et son calvaire avait commencé. Elle avait passé douze ans dans cet ordre religieux, captive de ce culte pour Indriva, la grande déesses des hybrides. Cette déesse qui prône et apporte la supériorité des hybrides sur toutes les autres races. Lilvica garde des séquelles de ce lavage de cerveau plus qu'intense que cet ordre lui a fait subir. Elle avait cependant, apprit à se lire, à se battre, à connaître la diplomatie et les bonnes manières. L'Ordre n'avait pas pour but de faire de ces élèves des moutons, mais bien de les former à diriger les autres races grâce à la magie et contre la technologie qui détruit la nature.

Cet Ordre était pleins de contradictions et de paradoxes, mais surtout la discipline était bien trop rude pour le caractère de Lilvica. Elle avait donné du fil à retordre à ses formateurs et maîtres. Son don pour la magie était nul, sa capacité de concentration très faible et sa maîtrise de l'écriture laborieuse. Bien sur, elle aimait les livres et les bibliothèques, mais elle appréciait surtout le calme de ces bâtiments et objets et le fait qu'elle pouvait s'évader à travers eux. Les douze années passaient dans ces lieux fur donc assez laborieuses et difficiles tant pour elle que pour ces parents qu'elle voyait peu. Elle s'était éloignée de sa famille déchirée entre les idées de sa famille et celles de son école.

Son père et sa mère sont des personnes très ouvertes qui avaient toujours tenus à inculper le respect des autres à leur enfant. Ils avaient préféré le dieu Idrak, le frère jumeau et contraire de Indriva, dieu plus pacifique et doux que sa soeur. Lilvica était donc souvent tiraillée entre ce qu'on lui avait enseigné et les discussions qu'elle avait avec sa famille. Son père et sa mère étaient tous les deux de riches commerçants qui voyageaient beaucoup. Ces deux grands frères avaient montés leurs propres entreprises chacun. Elvir, le plus âgé, était dans le commerce de tissus, de tapis et de tapisserie. Il travaillait souvent avec les elfes et les orcs. Algeva le second était dans l'industrie pharmacologique. Ces remèdes étaient reconnus et appréciés par de nombreuses espèces.

Son père finit par lui souhaiter une bonne nuit et se dirigea vers son hôtel. Lilvica le regarda s'éloigner pensive : finalement, seule elle était "le vilain petit canard" de la famille. Ces deux petites soeurs avaient aussi réussis, l'une comme professeur de magie, l'autre comme docteur et son dernier frère tenait une grande librairie. Seule Lilvica s'était dirigée vers "l'ennemi" de la magie : la technologie.

Elle revint vers son bureau et ouvrit un nouveau carton. Des engrenages, ressorts et réservoirs se répandirent dans la pièce. Elle regarda quelques esquisses du bijou sur lequel elle travaillait actuellement : une bague à poison. Elle se regarda dans la glace et sourit. Elle avait maintenant vingt-huit ans, vivait cahin caha de sa passion, était formée et culturellement apte à la vie en société. On pouvait dire qu'elle s'en sortait pas trop mal pour une ancienne "sectaire" comme disait les humains.

Lorsque Lilvica partie se coucher ce soir là, elle rit d'elle même en se rendant compte qu'elle dormait dans un lit suspendu à quelques centimètres du plafond. Elle s'auto-taquina en se traitant de "sale matou" et s'endormit comme un bébé. L'avenir lui semblait clair et bienveillant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FONDATEUR
Messages : 169
Date d'inscription : 06/05/2013

Personnage
Âge: Immortel
Métier: Maître du monde
Armes: Mon immortalité
MessageSujet: Re: Lilvica Faril   Ven 18 Juil - 13:01

Bienvenue ! Ta fiche est agréable à lire, bien qu'il y ai quelques erreurs de grammaires ou de conjugaisons. Très peu, je te rassure. L'idée des Dieux des Hybrides me plait énormément. Je songe à faire toute une fiche de Dieux un de ces quatre, qui résumerait chaque race avec leurs propres Dieux & Déesses. Tout est en ordre. Pour moi tout est ok !


VALIDATION



N'oublie pas de générer ta fiche de personnage dans l'onglet profil et de mettre un lien dans ta signature vers cette fiche de présentation.

Tu peux aussi passer par ICI si tu te sens l'âme d'un marchand. Il y a aussi le carnet de bord où pourras créer une fiche ICI.

Si tu ne sais pas quoi faire désormais, n'hésite pas à faire une demande de Rp ICI.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lilvica Faril   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lilvica Faril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belium :: Hors Jeu :: Archives :: Les fiches-