AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | .
 

 L'entraînement peut être amusant [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: L'entraînement peut être amusant [Libre]   Dim 26 Oct - 14:41

Lal avait rempli une bassine d’eau grâce au puit situé prêt de chez eux. La cuve n’était pas très grande, mais c’était suffisant pour y mettre un tissu. Elle le trempa et lui fit parcourir son corps pour se débarrasser non seulement de la sueur, mais également des tâches d’huile, de gras et autres liquides de rouage. La rouquine aimait ce petit rituel d’après travail, il était reposant. Elle prenait toujours son temps pour faire sa toilette, malheureusement toute bonne chose avait une fin. La demi-elfe se rhabilla.

« Pa, ton tour ! »

La mécano avait hurlé assez fort pour que tout le quartier soit au courant, mais il fallait bien que son père l’entende. Il était encore dans l’atelier, à l’étage inférieur et probablement la tête encore dans le ventre d’une machine quelconque, donc bruyante. Sa fille attendit un peu la réponse, ne le voyant pas arriver ou émettre un son, elle descendit. Elle répéta sa phrase une fois dans l’atelier. Hector lui fit un signe de la main pour lui faire comprendre qu’il avait reçu le message.

La rouquine sortit de chez elle. Il était temps pour elle de s’entraîner à la magie. L’apprentie mage se retrouva dans le parc qu’elle fréquentait pour s’entraîner. La mécano commença par s’asseoir et regarder la dernière lettre de son grand-père. Elle ne voyait pas vraiment les lettres, mais connaissait le contenu du courrier. Olwë l’avait félicité pour être parvenu à maîtriser son premier sort ; savoir augmenter sa force et son endurance. Il lui avait annoncé qu’il était temps pour elle d’apprendre à nuancer ce sortilège. Il pouvait être lancé, non seulement sur tout le corps, mais aussi uniquement sur certain membre. L’avantage de ne choisir qu’un membre du corps était de pouvoir multiplier les effets de renforcement sur un membre, plutôt que de répartir ses effets sur l’ensemble du corps.
La demi-elfe respira et se concentra. Pour commencer, elle lança le sort tel qu’elle avait l’habitude. Rapidement, elle sentit la force parcourir tous ses muscles, c’était une sensation grisante. La rouquine stoppa le sort rapidement et sourit de satisfaction, elle le lançait de plus en plus vite, le stoppait à présent à volonté et elle se sentait moins fatiguée. Cet élément avait surprit la jeune femme quand elle avait commencé, elle n’avait jamais imaginé que la magie était aussi fatigante.
Comme  l’accoutumé, son grand-père n’avait pas été très explicite dans sa lettre. Si l’elfe donnait de nombreux conseils quand ils étaient ensemble, à travers les lettres, il était plutôt avare. Lal pensait que c’était une manière de l’inciter à venir le voir à Aldaron et replia la lettre avec tendresse. La demi-elfe n’aimait pas trop y aller, seul la présence de son grand-père, la beauté des lieux et son apprentissage lui donnaient envie d’y retourner. La jeune femme était surprise du lien qui s’était développé entre eux le long de ses quatre dernières années, mais elle l’avouait sans peine, elle aimait ce grand-père d’elfique un peu coincé.
La rouquine réfléchissait. Elle se demandait si elle devait lancer le sort sur tout son corps, puis restreindre la zone, ou si elle devait essayer de se concentrer uniquement sur une partie de son corps pour le lancer. Après quelques minutes de réflexions, un cri sorti de sa gorge, la demi-elfe se frotta un peu violemment les cheveux : ce qu’elle faisait ne servait à rien ! Ce n’était qu’en forgeant qu’on devenait forgerons, donc elle ne trouverait les réponses qu’en essayant. L’apprentie mage commença à lancer le sort de différente manière. Après de nombreux échecs, il lui semblait qu’elle commençait à trouver la solution.

La demoiselle se trouva un banc pour s’allonger un peu et se reposer quelques minutes. Les étoiles illuminaient le ciel à présent, la nuit avait bien avancée. Lal ne voulait pas dormir tout de suite, elle voulait faire quelques essaies supplémentaires avant de rentrer. La demi-elfe se rendit compte également qu’elle avait soif et elle n’avait rien pris avec elle. Heureusement pour elle, il y avait une taverne assez sympa dans le coin. Elle ne faisait pas partie des tavernes miséreuses et malfamées des ports, mais n’était pas non plus pour riche où l’activité principale consistait uniquement à écouter un saltimbanque le petit doigt en l’air.  Entre les deux, il existait une multitude de tavernes pour personne plus ou moins désargenté, celle prêt d’ici était justement à la portée de la bourse de la demoiselle.

La rouquine entra dans la taverne et ces cinq sens furent pris d’assaut, l’odeur de l’alcool avec un goût amer laissé sur le palais tellement celle-ci était forte, la chaleur de la population avec la moiteur liée au confinement, car aucune fenêtre n’était ouverte, le bruit des conversations avec les rires, les cris. Lal souriait, c’était ça une taverne accueillante et chaleureuse !
Elle se dirigea vers le bar pour se commander sa pinte de bière, lorsque son regard fut attiré par une table avec des joueurs de cartes. Ce n’était rien d’extraordinaire, mais ça lui donna une idée pour lier amusement et entraînement. La demi-elfe se commanda sa pinte, bu quelques gorgées et se dirigea vers les joueurs, elle avait besoin d’un groupe pour attirer l’attention. Elle leur proposa un bras de fer contre elle et ils lui rirent au nez. La rouquine ne se découragea pas et sortit de sa poche un sous.

« Écoutez les gonzesses, j’uis sérieuse, celui qui gagne, il empoche la mise. Alors les pisseuses toujours pas intéressées ? »

Les regards passèrent de dédaigneux à intéressés et en colère, peu d’hommes aimaient se faire insulter. Ses interlocuteurs n’avaient cependant pas levés le poing, car sa proposition était devenue intéressante. Un accepta et elle remporta son premier bras de fer. La rouquine fit une moue un peu déçu, il n’avait pas été aussi fort qu’elle le pensait.  Elle n’avait même pas eu besoin d’utiliser ses pouvoirs. Le deuxièmes tenta sa chance et échoua également. La demi-elfe continua sur le  troisième et finit par battre le quatrième de la table. C’était assez amusant et cela lui ramenait des sous en plus, que demander de mieux ? Le groupe avait aussi accompli sa mission, bruyant ils avaient attiré l’attention de quelques personnes. La demi-elfe monta sur la table pour annoncer tout haut

« Au suivant ! »


D’autres gars  vinrent tenter leur chance contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ingénieur
Messages : 29
Date d'inscription : 10/05/2013
Localisation : In the shadows

Personnage
Âge: 43 ans
Métier: Ingénieur / Forgeron
Armes: Fusil à double canon
MessageSujet: Re: L'entraînement peut être amusant [Libre]   Dim 26 Oct - 17:14

Je venais de quitter mes confrères, sachant qu'ils avaient obtenu ce dont ils avaient besoin pour pouvoir prendre l'Aries. Seul Helkah n'avait pas encore obtenu ce dont il désirait mais, je ne doutais pas qu'il finisse par trouver. quant à moi, je tournais en rond sur la place publique, ne sachant où aller. Mes pas me guidèrent devant des vitrines de mécanique ou de vêtements. Il faut dire que je ne m'étais pas fait plaisir depuis un temps et ne pas poser pied dans une telle boutique ne me déplaisait point. Le nom était « Étoffe et velours », quelque chose d'assez chic sans être trop onéreux, du moins, c'est ce que j'espérais. Avançant à l'intérieur du magasin, je suis entouré de broderies en tous genres. Des manteaux, des robes, des chapeaux sont mêmes des gants. Je prenais la peine d'admirer quelques affaires avec envie comme ce manteau noir à l'intérieur soyeux et rouge. Lorsque je vis le prix, je préférais m'en aller et tenter de trouver une boutique moins cher. D'un pas lent, je retourne dans la rue et vais fumer un cigare, sortant une boîte de la poche de mon pantalon. Il ne faisait pas si chaud et je me demandais ce qu'allait faire Alazaïr et les autres. Peut-être aurais-je du rester ? Non. Je suis et reste un loup solitaire. D'ailleurs, le geste sur la place publique à aller vers ce druide et l'empêcher de commettre une erreur me surprenait encore. Ce type avait une bonne tête et on pouvait observer qu'il n'avait pas l'habitude d'errer en ville. Il attisait la curiosité avec toutes ces questions. Ce pauvre héraut aurait très bien pu le recaler. Je ne sais pas pourquoi mais, je me sentais anxieux vis-à-vis de cette situation. N'ayant pas de famille, pas d'amis, pas de femme ni d'enfant, pendant l'espace d'un instant, j'avais cru ressentir une once d'amitié pour cet être de la nature. De toute manière, je le reverrai lors du cortège pour l'Aries.

Le temps défila plus rapidement que je ne le pensais. Tandis que j'étais posé dans un coin à regarder les gens passer, à boire ou à fumer. Certains discutaient de leur vie de couple, de leurs enfants ou de leur boulot. Pour ma part, j'avais quitté la boutique depuis longtemps et Thurin était désormais le roi d'Osa Thiris. Je n'aurais jamais songé que le mec qui m'a donné envie de progresser dans la mécanique deviendrait le plus grand roi des nains. Je trimbalais toujours sur moi mon fusil à double canon, construit de mes mains d'A à z. D'ailleurs, j'avais laissé quelques affaires à l'auberge où je dormais pour la semaine. Je changeais très souvent de coin et comme je suis un homme parcourant des hommes et des cents, je ne pouvais pas acheter une maison ou un quelconque habitat pour y rester trois semaines. Je décidais de retourner à la vieille auberge, ne sachant quoi faire de ma journée. Pourquoi pas une petite sieste ? J'arpentais les ruelles, cherchant le nom « la cabane ailée » qui était un lieu discret avec une odeur de fleurs. La femme de l'aubergiste en déposait partout, prenait soin de nettoyer chaque coin et recoins, lavant les draps tous les jours. Une vraie fée du logis. D'une carrure assez forte mais avec une voix mélodieuse et un sourire qui vous montre toute sa sincérité, il en avait de la chance ce brave homme. Lui, c'était le mec un peu bougre et qui comptait chaque centime déposé sur le comptoir pour la nuit. Heureusement pour moi, j'avais préféré payer d'une seule traite et éviter qu'il ne me rappelle chaque jour combien je lui dois. Très à cheval sur ses affaires, valait mieux ne pas l'importunait. Silencieusement, je rentrais enfin dans l'auberge au détour d'un chemin, saluant poliment les personnes présentes et commence à monter dans ma chambre. Assez austère avec un lit simple et un oreiller, une petite table en bois avec la fenêtre donnant sur la rue. Je n'étais pas en plein jour mais au moins, je n'étais pas aveuglé. Je retire mes bottes et ma veste, m'allonge et me repose.

Lorsque je me suis réveillé, il devait être aux environs de vingt heures et mon estomac criait famine. Je décidais de descendre en reprenant mes affaires, laissant ma valise et mon arme dans le coin de la table. Traîné dehors avec ce matériel attirait l'oeil et généralement, les chevaliers n'aimaient pas vraiment ce genre d'individu armé. Je pris un repas à l'auberge, ce fut un vrai délice bien qu'il y ait beaucoup d'huile, néanmoins, j'étais repu. Une fois avoir payé mon repas, je sors pour me dégourdir les pattes et faire comme tous les soirs, des jeux d'argent. Aimant plutôt les jeux de cartes ou de dés, je me dirige vers une taverne pas trop cotée mais les échos étaient plutôt bons. C'est alors qu'en rentrant, je sentais déjà la bonne ambiance. Me plaçant dans un coin, une serveuse vint me voir et prit ma commande. Une bière tout simplement, dans ces bonnes chopes où la mousse débordait. Je regardais autour de moi et vivent quelques personnes jouées aux cartes mais ils furent interrompus par une rouquine. Plutôt jeune mais agréable à l'oeil. Elle semblait leur faire un défi. Tour à tour, elle leur mit le pâté au bras du fer. Tandis que la serveuse m'apporta ma bière, la demoiselle se plaça sur une table, se redressant de toute sa hauteur et hurla « au suivant ! ». Un petit sourire en coin, je me mets à boire doucement et la regarde. Cette petite avait du fil à revendre et même un homme de quarante trois ans de ma trempe pourrait encore essayer de battre cette jeune fille. Je n'étais pas rouillé à ce point ! Me déplaçant jusqu'à elle, la chope à la main, je m'installe sur une chaise à ses côtés, boit une gorgée et pose ma chope. D'une voix grave, je rétorque :

- Tout doux l'ami. Essaie donc.





« Vous avez une idée brillante ? »

Présentation ♦️ Carnet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'entraînement peut être amusant [Libre]   Dim 26 Oct - 18:56

Un homme plus calme traversa la foule. Le charisme du bonhomme lui suffisait pour faire s’écarter la plupart des badauds réunis dans la pièce. Il s’assit d’autorité, ne laissant même pas à Lal le plaisir de choisir son prochain adversaire et sans essuyer une seule remarque des autres candidats. Malgré ses vêtements un peu chic, son nouvel adversaire ne semblait pas s’étouffer avec la politesse. Culotté le bonhomme, ce qui n’était pas pour déplaire à la mécano, c’était plus amusant d’avoir  ce genre d’adversaire. La rouquine descendit de la table d’un bon léger et s’assit en face de l’homme, sans se laisser démonter par l’avertissement de son interlocuteur.

« Avec plaisir. »

Elle était prête à relever tous les défis ce soir, c’était même la raison de sa présence en ces lieux. Son adversaire était grand et avait une carrure épaisse. Un sourire de satisfaction se traça sur le visage de la demoiselle, avec lui, elle aurait peut-être bien besoin de son sortilège. Finalement, elle allait s’entraîner encore un peu ce soir.
La rouquine n’en dit pas davantage, prit une petite gorgée de sa pinte. Elle n’avait pas eu les temps de la terminer, les quatre bras de fer précédent s’étaient déroulés trop rapidement. La demi-elfe plaça son bras pour le bras de fer et de son autre main, mit la somme en mise. La jeune fille n’avait pas augmenté la somme, les gains faits étaient pour sa poche.

« Règles, les coudes bougent pas d’un pouce. L’autre main sur la table, pas question qu’elle agrippe un rebord. Pas de recours à une aide extérieur ou mécanique. Le premier qui touche la table a perdu.»


La seconde main était restée prêt de l’argent mis en jeu, bien en évidence. Lors de pari, il était toujours de bon ton de rappeler les règles. Le sourire avait d’ailleurs déserté le minois de la gamine lorsqu’elle avait annoncé les règles. La demi-elfe ne prenait pas les paris à la légères et ne se moquait pas de son interlocuteur. Si monsieur les acceptait, il se placerait, s’il n’était pas d’accord, il n’avait qu’à partir. Il n’y avait pas de précision concernant la magie et il n’y penserait pas. Personne n’imaginerait un magicien ou un apprenti se trouver dans ce genre de pièce, à faire des paris de ce type. En ne donnant aucune précision sur la magie, la demoiselle se donnait et donnait aussi à l’adversaire la possibilité de l’employer. Lal voulait que ses paris soient gagnés en bonne et due forme, sinon elle serait obligée de rendre tous les gains. Ce serait dommage, avec les trois paris remportés, cela lui avait remboursé sa pinte et donné quelques bénéfices. Avec cette règle, il y avait cependant un risque : si jamais le gars pensait à quelque chose qu’elle n’avait pas énuméré, elle lui donnait tacitement l’autorisation de l’employer contre elle. Cette règle était à double tranchants, mais la demi-elfe s’y tiendrait et elle n’avait qu’une parole. L’enjeu n’était pas dramatique, donc perdre n’aurait pas de grande conséquence. Juste la perte de son gain, ses économies s’en remettrait. Après tout, elle était aussi là pour s’amuser et s’entraîner. Le sourire amusé revint vite sur le visage de la mécano

« C’est quand tu veux mon grand. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'entraînement peut être amusant [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'entraînement peut être amusant [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belium :: Hors Jeu :: Archives :: Rps Archivés-